Menu

14 avril 2017- Fiche métier Manager de transition

14 avril 2017- Fiche métier Manager de transition

Il s'agit d'un métier assez récent en France, qui consiste à restructurer. On les appelle, les managers de crise. Ils se comparent à des médecins urgentistes, dont le métier consiste à faire un "diagnostic et à maintenir les fonctions vitales de l'entreprise avant son entrée en salle d'opération" (revue Capital, novembre 2016). Ces managers prennent la tête d'une société ou d'une direction opérationnelle, dans l'objectif d'opérer des changements afin de gagner en performance ou de restructurer une entreprise qui va mal. Renégocier les dettes de l'entreprise, analyser les coûts pour optimiser la rentabilité, licencier les salariés, voilà le quotiden du Manager de transition. 

Votre mission, consistera à endosser un mandat social type P-DG, DG, voire à entrer au capital social de l'entreprise, pour une mission courte d'une année maximum. Cela implique donc de supporter une certaine précarité de l'emploi, le CDD étant d'usage, pour ce métier.

Concernant l'expérience et le nombre d'années d'étude requis, il conviendra de disposer au minium d'un bac + 5, et de justifier d'une solide expérience, dans la finance ou par exemple en qualité d'administrateur judiciaire...

En termes de qualité de vie, le temps de travail est soutenu. La règle des 35 heures par semaine, ne s'applique pas aux Managers de transition. Il faudra plutôt compter 15 à 20 heures de travail par jour, surtout au début de votre mission, puis un peu moins à mesure que le temps passe... Avant de recommencer dans une autre entreprise.

En matière de salaire, c'est LA bonne nouvelle : la rémunération du Manager de transition serait "20 % plus élevée que celle des dirigeants qu'ils remplacent" (revue Capital novembre 2016). 

Par contre on vous prévient, la tâche n'est pas toujours facile. Patrick PUY, Manager de transition, actuellement à l'oeuvre chez VIVARTE (plan social avec 2.000 licenciement ces 2 dernières années), vous le donne en 1000 il va falloir "accepter de faire des choses qui ne sont pas normales, pas morales, pas justes. Quand il faut licencier beaucoup de gens, il faut le faire vite et il faut le faire à moindre coût" (Envoyé Spécial, 13 avril 2017).

Ce n'est pas un métier facile, mais avec de la volonté et de la pugnacité, vous pourrez y arriver. Courage!

Publié le 14/04/2017

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier